El camino Frances...(1)

Après avoir franchi le Col de Ibaneta, descente vers Roncevaux où convergent les trois voies françaises vers Compostelle et marque le début du Camino Frances.

 

                2 Septembre :

   

  St Jean Pied de Port - Pamplona

Sculptures évoquant la mort de
           " Roland à Roncevaux"

et une interprétation pour le moins stylisée de 
          " L'étoile de Compostelle "


 

Pamplona

L'imposante cathédrale Santa Maria, richement décorée marquant le fanatisme religieux des
XIV et XV ème siècle.




 

 


El Encierro
 
L'artiste a figé un instant de la course devant les taureaux dans une virtuosité audacieuse et un bel équilibre des forces qui laissent percer l'angoisse permanente et le courage.

 

Fête annuelle de la St Firmin.

               Moi, j'ai même pas peur


Pour mieux apprécier l'intensité du mouvement je suis allé cherché sur internet des photos instantanées de la manifestations très décriée, mais qui perdure à travers les années.


 

Pour les amis CC, nuit sur une aire d'aménagement  récent, à mois d'un km de la vieille ville ( mini funiculaire pour y accéder). N42°49'15'' - W1°39'23''  Electricité et tous services pour 10€.


3 et 4 septembre : Pamplona - Logroño

 

Puente la Reina

 

qui signifie littéralement Pont de la Reine, tire son nom du pont à six arcs brisés et piliers ajourés que fit bâtir au XI ème  une souveraine pour les pèlerins, mais laquelle ?
L'histoire étant très indécise sur le sujet gardons nous d'intervenir dans le débat.
Quoi qu'il en soit nous avons eu un coup de cœur pour cette cette petite ville.



 

 

 

Originairement liée à l'ordre des Templiers, l'église du" Crucifijo de Puente La Reina" abrite une mystérieuse et étrange sculpture : un crucifix de grandes dimensions, entouré de légende et considéré comme l'une des meilleures œuvres de l'imagerie gothique conservée en Espagne.

 

Il aurait été offert par un pèlerin allemand.

 

Cette forme de croix serait souvent représentée en Germanie. Personnellement je n'en n'avez jamais vu.


Église Santiago el Mayor.....Jacques le Majeur

 

Encore une église direz vous ! Mais n'est-ce pas là, la marque de fabrique de Chemin.
En fait elles sont si différente les unes des autres qu'on le peut s'empêcher d'y entre sans se lasser.
En matière d'ornement celle de Pampelune apparaît presque dépouillée.

                        

 

 

Logroño.........Capitale de "La Rioja"


 

La cathédrale Santiago el Real.

 

Tous les chemins mènent à Rome.....et le Chemin mène à toutes les églises.

Celle de Logroño évoque sur sa façade les exploits de St Jacques "el Matamoros" ...le tueur de maures


 

Calle El Laurel

Certes beaucoup de spiritualité sur le Chemin mais préservons aussi un certain art de vivre plus matérialiste......Cette rue est                                              incontournable.

Que des bars à "tapas" chacun ayant sa spécialité

A l'intérieur la représentation du Saint Patron de l'Espagne est beaucoup plus pacifiste.


 

 

Pour les amis CC nous avons passé la nuit sur un parking dans le quartier de Las Norias à Logroño.
N42°28'30'' - W2°27'14' à moins d'un quart d'heure du centre historique........pour cause de "Vuelta" étape contre-la montre le 05/09 à Logroño,  nous n'avons pu y passer deux nuits consécutives et avons poursuivis vers Najera sur un parking de cette charmante ville N 42°24'53'' - W2°43'58''


5 et 6 septembre :  Logroño - Burgos

           Santo Domingo de la Calzada

Cette ville porte le nom du Saint ermite qui la fonda et qui entretenait les ponts et les chemins pour les pèlerins.(Calzada en espagnol).
Son nom reste très attaché au "miracle des poules"
....un jour un couple accompagné de leur fils, beau garçon de 18 ans, s'arrêta dans une auberge de la ville.
La servante de son âge tomba amoureuse de lui mais celui-ci refusa ses avances
Pour se venger la jeune fille cacha dans le sac du jeune homme une coupe en argent et se rendit sur le champ dénoncer le vol au juge. Le garçon fut condamné et pendu.
Sûr de l'innocence de leur progéniture, les parents se rendirent chez ce juge en demandant grâce car ils avaient entendu leur fils murmurer que St Dominique lui avait rendu la vie.
Le juge éclata de rire et leur répondit que leur enfant était aussi mort que le coq et la poule en train de rôtir dans sa marmite.

A cet instant les deux gallinacées bondirent du plat et se mirent à chanter....

Le poulailler :  depuis des siècles un coq et une poule vivants

( sacrifiés et remplacés chaque 12 mai) commémorent dans la cathédrale ce miracle attribué à St Dominique.


 

 

Burgos   

 

Symbole de l’Espagne éternelle, Burgos se présente comme la gardienne des valeurs traditionnelles du pays.

Son urbanisation longitudinale est assurément liée au Chemin de Compostelle

Plusieurs fois capitale de l’Espagne, Burgos est de ce fait, l’une des villes de Castille les plus intéressantes et riches d’un point de vue architectural.

De 1936 à 1939, c’est à Burgos que Franco installa son gouvernement, opposé au gouvernement légal de Madrid.

Sa cathédrale gothique est  tout simplement fascinante.
Sa construction sur un terrain en pente ce dont les architectes successifs tirèrent profit trois siècles durant, par des escaliers intérieurs et extérieurs.

"L'escalier doré" en est un impressionnant témoignage.

 

      Accès extérieur de" L'escalier doré " 

 

Le plus grand retable et les trois temps de la crucifixion.....la mise sur la croix, la croix et la descente de la croix.

                                                                                                                                                                                                       

 

 

La coupole ci-contre est considérée comme la plus belle de la renaissance espagnole par l'abondance et la précision de sa décoration sculpturale.
Felipe II dira qu'elle est l'œuvre des anges et non des hommes.


 

El Cid Campeador......A Burgos, le Cid c'est comme Lamartine à Mâcon, il est omniprésent.

"Rodrigue as-tu du cœur ?

Non je n'ai que du trèfle...et si tu me le piques
je te mets sur le carreau !!!
Pauvre Corneille, son œuvre n'est même plus aux programmes scolaires... 

Tombeau d Rodrigue et de Chimène



Pour les amis CC nous avons passés deux nuits à Burgos sur une aire réservée aux CC.
A environ demi-heure à pied du centre historique de la ville ou en bus ligne 6.
A deux minutes du centre commercial Al Campo ( Auchan)
N42°21'1'' - W3°40'
42''


 

Suite : El Camino Frances (2) (cliquez sur le lien à gauche)


Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    christiane (samedi, 09 septembre 2017 10:55)

    J'aime beaucoup ces sculptures si réalistes et je constate que mon petit Gully est toujours en forme; vous deux aussi apparemment. Bonne continuation , peut-être passerez vous par Sevrier au retour? bises

  • #2

    chantal et andré (mercredi, 13 septembre 2017 18:18)

    toujours aussi beau.... et les commentaires, super!!! merci J.Pierre. Nous n'avons qu'une hâte, faire ce magnifique voyage. Gros gros bisous et encore merci

  • #3

    Françoise & Jean-Pierre (mercredi, 13 septembre 2017 19:42)

    Merci à Christiane et Chantal pour leur assiduité à nous suivre...bises

  • #4

    TRAVAIL Jo. MF (samedi, 23 septembre 2017 22:50)

    Ça y est...les vacances sont finies..retour à la "vraie vie"!!! Merci de nous faire voyager avec vous. Nous étions dans le pays basque et avons bien pensé à vous en passant une journée à St.Jean Pied de Port....Compostelle était encore un peu loin... Votre fidèle Gully toujours dans vos pas...comme notre Look heureux de nous suivre, nous coller.... Vous avez des amis à Sevrier...nous n'en sommes pas loin...aussi n'hésitez pas lorsque vous vous déciderez....nous vous accueillerons avec plaisir...avant les retrouvailles des Chabert?! Bonne fin de voyage. Meilleures pensées amicales. Marie-France et jo.